Beginners: le début de la faim

29 Juin

« -On fait quoi maintenant?

– Je ne sais pas. C’est quoi le mode d’emploi? »

Beginners est tout en contraste. Ses avantages sont des inconvénients, et inversement. Exemples:

1- Il y a Mélanie Laurent dedans (mais là elle est bien)

2 – Ca vous fait croire que l’âme-soeur arrive dans votre vie exactement au moment où il faut, qu’elle dit exactement ce qu’il faut, quand il le faut, de la façon dont il le faut, avec le sourire qu’il faut, les chaussettes qu’il faut, la mèche de cheveux placée où il faut etc. (mais bon ça peut aussi arriver dans la réalité…ou pas)

3- C’est tellement beau que ça vous donne le bourdon (mais en même temps c’est drôle)

Donc il faut bien trancher. Et là, Ewan Mc Gregor et toute la sensibilité du film font la différence.

Beginners possède un côté unique, une humanité, un humour, une vérité à la fois fantaisiste et réaliste. Une couleur intense juste ce qu’il faut pour faire sentir la faim de vivre qui brûle tous ses anti-héros. En fait, c’est un must.

Je vous laisse le plaisir de découvrir le pitch dans la bande annonce. Let’s begin!

Publicités

2 Réponses to “Beginners: le début de la faim”

  1. emilondon juin 30, 2011 à 9:01 #

    ça me donne vraiment envie de le voir! Merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :