Mina Tindle : grand vent de fraicheur sur le folk

16 Oct

L’été indien n’a pas dit son dernier mot avec la sortie du 1er EP de Mina Tindle, petit rayon de soleil musical de la semaine. 

Une voix fragile? Dites plutôt aérienne. Et perçante. Comparée de temps à autre à Feist, la jeune française de 26 ans a su imposer son propre style avec des compositions d’une douceur à faire frémir et un univers aussi poétique que lumineux. Le folk y puise un nouvel air bienvenu, les rythmes semblent  euphoriques de retrouver un peu de fantaisie (To carry many small things) et les choeurs n’ont plus peur d’être à profusion (Bells, Echo, Henry). Et au cas où tout cela vous semblerait un peu trop heureux, vous pouvez aussi aller vous fendre le coeur en écoutant les accents nostalgiques de Plein Nord, qui se fiche bien des conventions musicales. Le tout reste intimiste, sentimental mais pas sentimentaliste. Et du coup, évidemment, on attend plus, mais un album semble prévu pour 2012.

D’ici là, le nouveau souffle de Mina Tindle – déjà été porté par JP Nataf, Sophie Hunger ou encore Beirut, dont elle a assuré les 1ères parties – va continuer de se faire entendre lors d’une tournée avec Adela Diane puis avec Coeur de Pirate, avec un passage au Bataclan le 8 décembre 2011 à ne pas manquer.

Les débuts d’un vent léger qui deviendra sans aucun doute un grand tourbillon…

Site web: http://www.minatindle.com/

EP disponible sur i-Tunes, 4€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :