Tag Archives: Down the way

Angus, Julia, « L », les fauves et les autres…

3 Mai

J’aurais pu faire un billet sur « Le repas des fauves », actuellement au Théâtre Michel, pièce Molièrisée, bien mise en scène, bien jouée, offrant une fine reflexion sur la nature humaine (et encore à l’affiche, ce qui n’est pas négligeable sachant que ces dernières semaines je n’allais voir que des « dernières », en blogueuse indisciplinée….)

Ou alors j’aurais pu écrire sur l’album Initiale, de L (entendez le nom de scène de Raphaelle Lannadère), dont je suis littéralement tombée amoureuse grâce à quelque morceaux comme « Jalouse » ou « Petite » ou « Mes lèvres », ou « Romance et Série Noire » (tout l’album en fait). Une véritable perle de la « nouvelle chanson française »….

Mais NON. J’ai décidé d’assumer ma phase blogeuse paresseuse. Alors je vais faire un petit billet sur l’album live d’Angus & Julia Stone qui vient de sortir: Triple J Live. Déjà, parce que depuis que je les ai vus en concert ce week-end, je suis encore plus amoureuse d’eux (oui je sais, je suis amoureuse de tout le monde en ce moment). Mais aussi parce que je me suis apperçue que contrairement à mon idée reçue, pas mal d’oreilles ne les avaient encore jamais rencontrés. Elles se feront sans doute un plaisir de découvrir l’enregistrement du concert du duo australien, qui s’est fait connaître avec le tube Big jet plane issu de leur 2ème album « Down the way », paru après leur 1er opus « A book like this » en 2008, quasiment passé inaperçu (à tort! public ingras!). Angus & Julia, frère et soeur à la ville, ont tous les deux des voix timbrées comme on n’en entend que rarement. Un folk doux et aérien comme on n’aurait voulu en être bercés plus souvent. Des paroles peu originales (l’amour, toujours…) mais assez tendres pour se faire pardonner. Et en live, je n’ai plus de mots…

La vidéo n’est pas celle du concert, mais rien que pour le look d’Angus il faut la regarder……

 

En off: il y a encore une autre chose dont je suis tombée amoureuse cette semaine (quand on aime on ne compte pas non?), c’est le blog Bidulez (cliquez dessus!) Merci pour tous les éclats de rire que m’ont valu l’histoire de Pétunia.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :