Tag Archives: électro

Daphné/Bleu venise : charmant voyage…

2 Juin

Daphné avait mis le feu à la nouvelle scène française en 2008 avec le swing de Musicamor: « Je mens très mal » y disait-elle. Avec son tout nouvel album, on la croit sur paroles (et musique).

Petit bijou de poésie, Bleu Venise nous emmène de confidence en confidence. Daphné y assume librement  un intimisme dépourvu de sentimentaliste. Les mélodies bercent là où les paroles touchent. Impossible d’en vouloir à notre compositrice voleuse d’images, elle a tout bien manigancé avec une sincérité désarmante qui s’évapore de chaque morceaux. « Portrait d’un vertige » ou « Mélodie à personne » murmurent soigneuseument des parts de nous-même et peut-être de tant d’autres. 

Mais derrière un romantisme légitimement posé, Daphné n’a pas perdu son brin de folie. L’élan, le rythme, l’enthousiasme de ses débuts sont tenaces et bienvenus, à l’image de ceux de « L’homme à la peau musciale » ou de « Où va Lila Jane? »

Poésie et insolence n’ont jamais été aussi bien mariées. Bon voyage de noces à Venise… 

Le pays des merveilles du Chapelier fou

8 Mai

Rien n’arrête le Chapelier fou! Il répend son talent dans un univers musical trop vaste, s’étendant sur de nombreux territoires, situés entre classique et musique électro. Un mariage mixte des plus surprenants auquel on souhaite longue vie.

La composition est toujours virtuose. Multiple et joueuse, elle place les violons au centre de la ronde, puis installe des variations innombrables de percussions, clavier, guitare, et de tout ce qui peut faire du son en quelque sorte – les canettes de bière ont eu leurs heures de gloire sur scène.

C’est un français originaire de Metz qui ose ce style s’installant entre explosion – à l’image du swing de « Scandale », et émotion – à l’instar des « Métamorphoses du vide », qui viennent remplir le coeur bien vite. 

A tout juste 26 ans, le Chapelier fou – derrière qui se cache en fait Louis Warynski, impose une singularité rarement rencontrée chez d’autres artistes. Repéré au Printemps de Bourges en 2008 puis l’année suivant aux Eurockéennes de Belfort, il sortira dans les prochaines semaines son 3ème mini-album « Al Abama » chez le label Ici d’ailleurs. A entendre « Hahahahaha? », 1er morceau disponible sur le CD découverte des Inrocks Un printemps 2011, on dit déjà… chapeau bas!

Découvrez son Myspace ici

The shoes: la nouvelle vague électro en marche

31 Mar

The Shoes fait souffler un grand vent de liberté sur l’electro. Vous n’aimez pas l’électro ? Ça tombe bien, puisque le duo français formé par Guillaume Brière et Benjamin Lebeau en 2008 fait tout sauf ce qu’on a l’habitude d’entendre. Passés par la pop et le rock avant de sortir ce mois-ci leur 1er album « Crack my bones », ils mélangent les styles, les rythmes, les références. Le shaker est musicalement sensationnel et jamais vu jusqu’ici. On reconnaîtra une influence David Bowie sur Cover your Eyes, un flirt avec la musique orientale dans Cliché avant de se laisser emporter par le mouvement rock de Stay the same, titre phare qui commence à s’emparer des ondes.

Débutant sur la scène Rémoise, The Shoes est aujourd’hui adulé en Angleterre et au Japon. C’est d’ailleurs Lexxx, le producteur londonien du moment (Crystal Castle, Everything Everything…) qui a travaillé avec eux sur « Crack my Bones ».  Eux-mêmes n’hésitent pas à mettre leur talent au service des autres. Gaëtan Roussel et Shakira figurent au tableau. Comme quoi, la diversité n’effraie pas The Shoes, et les fait au contraire très bien… marcher!

http://www.theshoes.fr/

The Shoes sera en concert mercredi 6 avril au Nouveau  Casino de Paris puis en tournée dans toute la France.

%d blogueurs aiment cette page :